Comment bien choisir sa porte de garage ?

Porte de garage

Vous envisagez d'installer ou de changer votre porte de garage ? Devra-t-elle être sectionnelle, basculante, enroulable... ? Voyons ensemble les critères pour bien la choisir.

 

Définir d'abord le type de porte de garage dont vous avez besoin

Il existe 4 types de portes pour votre garage parmi lesquels il vous faudra choisir.

La porte basculante (la plus simple) : constituée d'un panneau en acier, son ouverture est vers l'extérieur et elle vient ensuite se ranger au plafond. Peu onéreuse, elle offre un grand choix de couleurs et de motifs. L'inconvénient est qu'elle déborde sur l'extérieur donc elle est impossible à installer pour les garages donnant sur un trottoir.

La porte sectionnelle (la plus demandée) : Son panneau articulé vient se loger au plafond sans débordement vers l'extérieur. C'est une porte isolée très rigide et résistante aux intempéries, qui a la possibilité de se personnaliser (motifs, couleurs, textures, vitrages, portillons). Son inconvénient est son prix assez élevé.

La porte enroulable : en aluminium, elle s'enroule dans un coffre sur le même principe que le volet roulant. Elle permet un gain de place considérable et dégage le plafond, mais son isolation est faible, son matériau moins sécurisé que l'acier et son prix, double d'une porte sectionnelle !

La porte sectionnelle latérale : ses panneaux se refoulent sur un des murs de côté du garage et posée généralement en rénovation, elle propose les mêmes qualités qu'une porte sectionnelle classique. Elle a l'avantage de laisser le plafond entièrement libre et permet de poser sans difficulté un portillon piéton. Mais elle coûte 50 % plus cher qu'une porte sectionnelle classique car souvent réalisée sur-mesure, elle demande une adaptation à la maçonnerie déjà en place.

 

Choisir ensuite parmi d'autres critères comme le bon matériau et sa sécurité

Choisir le bon matériau pour votre porte :

  • le BOIS est le plus isolant mais nécessite un entretien régulier.
  • l'ACIER est le matériau préféré car robuste, traité anti-corrosion, flexible, design et isolant, il offre un bon rapport qualité-prix.
  • l'ALUMINIUM ne demande aucun entretien, mais il coûte plus cher et est moins isolant que l'acier.

Renforcer son isolation : pour une performance thermique accrue, vous pouvez choisir l'option THERMOFRAME qui permet d'intercaler un double joint entre la maçonnerie, le cadre et les panneaux de votre porte sectionnelle.

Choisir ses dimensions : une porte standard de garage mesure 2,40 x 2 mètres, mais il est possible de réaliser toutes les dimensions. Bien souvent, il est posé une porte standard à laquelle on rajoute des habillages spéciaux.

Définir sa personnalisation : vous choisirez la couleur, le motif, la texture et éventuellement le vitrage de votre porte. Il sera en verre synthétique pour tous les modèles et pourra être en verre de sécurité pour les portes sectionnelles. Des motifs imitant les carreaux sont également disponibles.

Poser ou non une motorisation et un automatisme : c'est un gage de confort qui permet l'ouverture et la fermeture automatique de votre porte au moyen d'une télécommande. Certains modèles de portes peuvent même être commandés à distance via une application sur smartphone ou tablette.

Adapter sa sécurité (sécurité à l'usage et anti-intrusion) : le système anti-intrusion est fortement recommandé car il empêche de forcer la porte et donc son ouverture. Si vous optez pour du vitrage, pensez au triple vitrage de sécurité sur les portes sectionnelles. Et attention à la barre palpeuse et aux capteurs qui garantissent la sécurité d'une porte enroulable car ils ne sont pas fiables.

Vos commentaires